Airbnb et la collecte de la taxe de séjour

Certains d’entre vous commercialisent leurs hébergements touristiques via Airbnb et ont donc reçu un message au sujet de la collecte de la taxe de séjour.

En effet, à compter du 1er juillet 2018, Airbnb collectera directement la taxe de séjour, lors de la réservation, pour la reverser aux collectivités concernées. Lors de la réservation, les internautes verront apparaître une ligne distincte pour la taxe de séjour.

Toutefois, cette nouveauté ne vous exempte pas de tout. On fait le point ensemble !

  • la plateforme collecte au tarif par personne et par nuit de la catégorie « meublés non classés » dans les villes ayant instauré une taxe de séjour. Par conséquent, il appartient aux propriétaires de logements classés de faire régler la différence aux voyageurs et de s’acquitter en Mairie du delta entre le tarif pour les hébergements classés et celui pour les hébergements non classés.
  • de la même façon, si les tarifs de la taxe de séjour viennent à être révisés entre la date de réservation et la date du séjour, il appartient aux propriétaires de faire payer la différence aux voyageurs et de s’en acquitter auprès de la Mairie.
  • la plateforme ne prend pas en compte les exonérations de taxe de séjour pour certains voyageurs. Si un voyageur estime pouvoir prétendre à une exonération, il lui appartient de demander un remboursement à la Mairie concernée.
  • enfin, pour les séjours loués sans passer par Airbnb (de particulier à particulier ou via une autre plateforme de commercialisation) , les propriétaires devront procéder comme auparavant. C’est à dire collecter l’ensemble de la taxe de séjour pour la reverser à la Mairie.

Notons que Airbnb décline toute responsabilité quant à d’éventuelles erreurs de perception de la taxe liées à des erreurs d’adresse. La plateforme précise également qu’elle ne saurait être tenue responsable d’erreurs issues des informations communiquées par l’administration fiscale (tarifs, zone géographique, saisonnalité de la taxe).

Enfin, précisons que les utilisateurs de Airbnb ne peuvent se soustraire à cette collecte obligatoire. Si vous contractualisez avec Airbnb, vous consentez à ce que la plateforme collecte (tout ou une partie) de la taxe de séjour due.

Pour plus de renseignements :
www.service-public.fr
www.impots.gouv.fr
www.taxedesejour-airbnb.fr/faq